Jan
30
sam
Action d’Attac Oise et de différents collectifs devant le site d’Amazon Senlis @ Amazon Senlis
Jan 30 @ 11 h 00 min

Dénonçons les pratiques écocides d’Amazon !


Dans le cadre d’une journée nationale de dénonciation des pratiques d’Amazon devant différents sites d’Amazon, nous organisons une chaîne humaine et la plantation d’un arbre le samedi 30 janvier à 11h devant le site d’Amazon Senlis.

Le confinement lié au coronavirus aggrave la désertification des centres villes. Cette dernière avait déjà bien commencée avec l’implantation débridée des grandes surfaces en périphérie. Mais cela s’accentue avec le e.commerce. Ce n’est pas le principe du commerce en ligne en tant que tel que nous critiquons. L’exemple des « magasins « La ruche qui dit oui » qui permettent la commande en ligne auprès de petits producteurs locaux est une excellente chose. Idem pour les initiatives actuelles appelées « Clique & collecte » auprès des petits commerçants.

La crise du covid a essentiellement bénéficié aux plus grandes plateformes, et en particulier la multinationale Amazon, en majeure partie pour des commandes portant sur des produits non essentiels et importés. En avril, le cours de l’action de l’entreprise a dépassé son record historique, soit une augmentation de 30% depuis le début de l’année. La fortune de son propriétaire a quant à elle augmenté de plus de 25 milliards de dollars supplémentaires à la faveur de la catastrophe sanitaire actuelle. Or Amazon est :

1/ destructeur pour le tissu économique et social du commerce de proximité et de la ruralité

2/ destructeur pour l’emploi (pour 1 emploi créé plus de 2 sont détruits en France et presque 4 au Etats Unis là où Amazon est très implanté)

3/ destructeur pour les droits des salariés

4/ destructeur pour les finances publiques (Amazon paie moins d’impôts que les petits commerçants et participe largement à l’évasion fiscale. Son développement signifie donc une perte de recettes fiscales pour l’État, alors que la crise sanitaire a pourtant montré à quel point nous avons besoin de financer des services publics de qualité)

5/ destructeur pour le climat et la biodiversité (à la fois par la multiplication des transports routiers ainsi que par le gâchis de nourriture, d’objets confectionnés 3 millions de produits neufs ont été détruits par Amazon en France en 2018)

Pour plus d’information site d’Attac Oise : www.attacoise.org

Jan
30
sam
Action d’Attac Oise et de différents collectifs devant le site d’Amazon Senlis @ Amazon Senlis
Jan 30 @ 11 h 00 min

Dénonçons les pratiques écocides d’Amazon !


Dans le cadre d’une journée nationale de dénonciation des pratiques d’Amazon devant différents sites d’Amazon, nous organisons une chaîne humaine et la plantation d’un arbre le samedi 30 janvier à 11h devant le site d’Amazon Senlis.

Le confinement lié au coronavirus aggrave la désertification des centres villes. Cette dernière avait déjà bien commencée avec l’implantation débridée des grandes surfaces en périphérie. Mais cela s’accentue avec le e.commerce. Ce n’est pas le principe du commerce en ligne en tant que tel que nous critiquons. L’exemple des « magasins « La ruche qui dit oui » qui permettent la commande en ligne auprès de petits producteurs locaux est une excellente chose. Idem pour les initiatives actuelles appelées « Clique & collecte » auprès des petits commerçants.

La crise du covid a essentiellement bénéficié aux plus grandes plateformes, et en particulier la multinationale Amazon, en majeure partie pour des commandes portant sur des produits non essentiels et importés. En avril, le cours de l’action de l’entreprise a dépassé son record historique, soit une augmentation de 30% depuis le début de l’année. La fortune de son propriétaire a quant à elle augmenté de plus de 25 milliards de dollars supplémentaires à la faveur de la catastrophe sanitaire actuelle. Or Amazon est :

1/ destructeur pour le tissu économique et social du commerce de proximité et de la ruralité

2/ destructeur pour l’emploi (pour 1 emploi créé plus de 2 sont détruits en France et presque 4 au Etats Unis là où Amazon est très implanté)

3/ destructeur pour les droits des salariés

4/ destructeur pour les finances publiques (Amazon paie moins d’impôts que les petits commerçants et participe largement à l’évasion fiscale. Son développement signifie donc une perte de recettes fiscales pour l’État, alors que la crise sanitaire a pourtant montré à quel point nous avons besoin de financer des services publics de qualité)

5/ destructeur pour le climat et la biodiversité (à la fois par la multiplication des transports routiers ainsi que par le gâchis de nourriture, d’objets confectionnés 3 millions de produits neufs ont été détruits par Amazon en France en 2018)

Pour plus d’information site d’Attac Oise : www.attacoise.org