Cela peut paraître décalé voir incongru de penser à organiser le carnaval des possibles en cette période  d’épidémie  et de confinement de la France et d’une grande partie du monde.

Et pourtant, il n’a jamais été autant nécessaire de réfléchir et d’agir pour un monde plus juste, plus durable et plus fraternel en rupture avec les modes de productions et de consommations actuels.

 

La situation révèle dramatiquement ce que nous disions depuis de longues années.

La catastrophe sanitaire est la conséquence directe :

  • de la destruction des écosystèmes (destructions des habitats naturels des animaux, déforestation)

  • de l’accroissement des inégalités sociales

  • de la casse des services publics

  • d’un fonctionnement économique capitaliste fondé exclusivement sur la concurrence et la recherche du profit par la division internationale du travail. Ce type de système vient de montrer son extrême fragilité.

Et sans modification radicale, notamment avec le changement climatique, rien n’arrêtera de nouvelles pandémies.

Malgré les promesses du président de la république : « Le gouvernement mobilisera tous les moyens financiers nécessaires pour porter assistance, pour prendre en charge les malades, pour sauver des vies quoi qu’il en coûte », il n’y a toujours pas de production suffisante de médicaments, de matériels médicaux indispensables en France !!

De plus, les propos du chef de l’État ne sont pas sans rappeler ceux qu’avait tenus N.Sarkozy en septembre 2008, en pleine crise financière. « Cette crise, sans équivalent depuis les années 30, marque la fin d’un monde perverti par le capitalisme financier», avant de s’empresser de renouer avec les antiennes du libéralisme une fois la tempête passée.

Bref, les transitions, les ruptures ne se feront pas sans la mobilisation des citoyens, de nos associations et de nos organisations.

C’est pourquoi, nous avons décidé de maintenir le Carnaval des possibles de l’Oise à la date prévue même si son organisation sera certainement modifiée.

Pour l’instant le collectif et le comité directeur travaillent et se réunissent à distance tous les lundis soirs pour préparer ce 3ème Carnaval des possibles.

Si vous souhaitez soutenir le Carnaval, vous pouvez adhérer à l’association « Carnaval des possibles de l’Oise », juste ici

Merci à vous, en ces temps difficiles, restons solidaires.