Quand :
25/02/2021 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min
2021-02-25T20:00:00+01:00
2021-02-25T22:00:00+01:00
Où :
en zoom.. pour le moment ;)


Si vous souhaitez participer à cet atelier (ou les prochains!) pour nous aider à construire ce projet, écrivez à Sophie : contact@carnavaldespossibles.com, et vous serez intégré.e dans la boucle ludique 😉

 

Merci à Didier, des Enjeux de Pontpoint, qui nous propose de faire travailler notre matière grise et nos idées vertes, pour créer ensemble… :

« Le jeu »

L’idée est de créer un jeu coopératif, grandeur nature à actions réelles. Il est coopératif parce que c’est ensemble que nous jouons. Non pas pour combattre un adversaire commun ou un système, mais pour progresser ensemble. Il est de grandeur nature, puisqu’il ne se joue pas autour d’une table mais engage des actions réelles dans la vie de celui ou ceux qui les ont engagées.

C’est un jeu qui ne fait pas gagner, parce que la notion de victoire est une fin. Et le jeu n’a pas de fin. On ne perd pas au jeu mais on peut ne pas progresser.
C’est un jeu où l’on progresse d’autant plus que l’on fait progresser les autres.
Progresser veut dire réaliser. Un échec est un progrès dans la mesure où il devient une expérience partagée. Apprendre de son échec est une force, qui décuple la progression quand il se transforme en succès.

Quel est l’objectif du jeu ?

L’objectif du jeu est d’impliquer le plus grand nombre d’entre nous dans la transition sociétale en œuvre, au-delà du cercle des convaincus, dans laquelle la terre et l’humain (ou plus globalement le vivant) sont indissociables.
Les discours, les publications, les rassemblements occupent l’espace. Il est temps de passer à l’action.

Rien ne fait plus peur que le changement, parce que l’on sait ce que l’on perd et on ne connaît pas la valeur de ce que l’on y gagne. Le changement n’est pas vécu aujourd’hui comme une progression mais comme un abandon.
Le jeu est un outil qui encourage et motive l’individu à passer à l’action dans la discussion et la réflexion.

Et le jeu en lui-même ?

Le jeu est à construire ensemble. Les règles, la mécanique de jeu et les supports sont à définir.
Les principes éthiques et conceptuels peuvent s’apparenter à ceux de la permaculture où leur application ne se limite pas au jardinage.

Le “joueur”, il s’appellera probablement autrement, mesure sa progression par les actions qu’il mène, où le savoir qu’il transmet aux autres. Il est débutant ou novice, pratiquant ou expérimenté, innovant ou conseilleur.
Bien entendu, l’objectif est qu’il y ait le plus grand nombre de pratiquants possibles avec une progression continue. Le jeu peut produire un indicateur d’engagement collectif dont son résultat pourrait être célébré à l’occasion d’un événement mobilisateur existant.

 

Le plan d’action

  • ●  Présenter les bases du jeu, l’objectif et la démarche de création
  • ●  Créer des ateliers de travail collectifs ouverts en fonction des thématiques :○ Sur le jeu en lui-même:
    • Les principes éthiques et conceptuels
    • La mécanique du jeu
    • Les supports
    • Les actions
    • Les savoirs
    • Les indicateurs d’actions

○ Autour du jeu :

  • La communication
  • Le réseau
  • Le rassemblement ■…
  • ●  Prototyper
  • ●  Expérimenter
  • ●  Lancer

1 er atelier, par zoom , jeudi 25 février, de 20h à 22h !

:-))