Synthèse de l'AG du 14 novembre 2019

– 28 présent.e.s et 28 excusé.e.s

– Présence de Nogent TV qui vont réaliser un teaser de l’AG qui sera visible sur le site du Carnaval.
– Présence également d’un journaliste du Courrier picard.

– L’AG s’est déroulée en 5 temps.

1/ Accueil convivial autour d’un pot et de dégustation

2/ Bilan des 2 années passées de Carnaval sous forme de débat mouvant à partir de 2 affirmations

Retour sur les principaux arguments des « pour » et « contre » chacune des affirmation.

1° Le Carnaval des possibles devra être plus militant ?

OUI :

-Regret d’un seul pôle de débats sous le barnum central (plan B), qui a minimisé la visibilité des assos militantes.

-Problème de programmation avec des débats et spectacles au même moment. Ca pose le problème du choix, qui semble se porter sur le festif et l’artistique.

-Souhait de voir plus d’assos davantage engagées, plus affichées, faisant plus le lien entre leur activité associative et les grands enjeux.

Manque de cohérence avec des pratiques pas vraiment durables de certaines assos (notamment la restauration)

Les propositions pour + d’engagement militant
-Avoir un avant/après Carnaval. Evénement trop court sur une journée pour peser ?

-Prévoir des navettes pour chercher les habitants des quartiers.

NON :

Si le terme « militant » ne convient pas à certains, pour une moitié des participants le Carnaval 2019 a été plus engagé que la 1ère édition, les rapprochements entre associations ont bien eu lieu, et surtout, le programme était plus militant qu’en 2018. Les intentions étaient bien là, mais la réalisation a pâti du mauvais temps, du plan B, etc. Donc pour les partisans de ne rien changer, il s’agit plutôt de réaliser à fond en 2020 les objectifs loupés de 2019.

2° L’association doit se limiter à l’organisation du jour J de septembre ?

OUI

Le Carnaval des Possibles est « nouveau », il faut le pérenniser avant de voir plus grand, c’est déjà beaucoup de travail.

Le Carnaval doit rester un point d’orgue au travail de toutes les assos. Pour ne pas perdre les énergies, il faut qu’elles soient rassemblées une fois par an.

Toutes les assos ne partagent pas forcément les même thématiques ou visions, le carnaval ne peut pas se faire le porte-parole de toutes les assos, il doit rester une instance fédératrice.

NON

Le Carnaval peut créer une synergie continue, partager chaque initiative de chaque asso au long de l’année, et faire qu’un éclairage soit donné à cet événement de septembre à travers d’autres évènements portées par les assos.

Le Carnaval peut faire converger les assos qui partagent la même vision, réunir n’est pas synonyme de remplacer le travail de chaque asso.

On peut envisager de faire participer des personnes lambdas, en prévision du Carnaval, qui présenteraient quelque chose le jour J. Le travail de création, de production, sur un temps plus long est plus imprégnant, plus efficace dans la transmission des valeurs du Carnaval. (et c’est l’objet de l’asso)

Le milieu scolaire est une cible privilégiée pour ce travail continue, en lien avec l’urgence de la prise de conscience sur le climat etc. Il y a des convergences à trouver, et non des dissolutions. C’est cohérent non seulement dans l’objet de l’asso et l’idée d’éducation populaire ou de transmission, mais également cohérent avec la législation (loi egalim et cantines, par ex) et avec les programmes scolaires.

Ca doit faire partie des missions de l’asso d’aller à la rencontre des autres assos , ça fait partie de la préparation même du carnaval.

3/ Etude et adoption à l’unanimité des statuts

Consulter ici les statuts 

4/ Election du comité directeur (des places sont encore disponibles)

Sans forcément faire partie du comité directeur, vous pouvez également venir aider en participant à l’une des 6 commissions 

Voir le shéma des commissions

5/ Organisation de la suite 

Dépôt des statuts en préfecture.

Décision de la tenue d’un séminaire du comité directeur le dimanche 15 décembre 2019.

 

 

Quelques infos sur des initiatives à venir.

1/ Nous serons reçu en janvier par le bureau de l’ACSO (les 11 maires de l’agglomération Creilloise + le président de la com de com) pour élaborer et signer une convention triennale de partenariat.

Idem avec la base de loisirs.

C’est une nette avancée à la fois en terme de reconnaissance, d’aide et de stabilisation du projet.

Rappel / Si vous avez des initiatives organisées par vos associations n’hésitez pas à le signaler pour que cela apparaisse sur le site du carnaval carnavalpossibles@gmail.com